de 5 à 9 ans
Le raisonnement quotidien

de 5 à 9 ans
Le raisonnement quotidien

Cas Pratique 2

Preuve Logique

À ce stade, nous pouvons commencer à introduire des concepts et des distinctions logiques rudimentaires. Dans les conversations courantes, les enfants ont déjà commencé à utiliser ce que nous pourrions appeler « la logique naturelle ». Par exemple, ils pourraient entrer dans des débats dans lesquels ils tirent des conclusions à partir de postulats (comme dans l’exemple ci-dessous). Quand les enfants utilisent ce genre d’arguments, les parents peuvent intervenir pour leur apprendre les concepts logiques de base et leur demander comment une conclusion donnée peut être prouvée ou, au contraire, réfutée.

Une des distinctions pertinentes à enseigner à cet âge est celle entre la preuve logique (une preuve qui tire des conclusions à partir de certains postulats) et la preuve factuelle (une preuve qui utilise des faits réels pour prouver ou réfuter une affirmation). L’anecdote suivante permet ce type de leçon :

Matteo et Lucie, deux enfants qui promènent leur chien dans un parc, discutent au sujet des labradors :

– « Il existe deux sortes de labradors, les blancs et les noirs. » déclare Matteo ;

– « C’est faux, il existe aussi des labradors chocolat, mon ami Simon en a un. » répond Lucie ;

-« Alors ce ne doit pas être un labrador », conclut Matteo.

Comment interpréter cet échange ?

Sous l’angle de la preuve logique, si les labradors sont soit noirs, soit blancs, alors le « labrador » chocolat de Simon ne peut pas être un labrador. C’est une preuve formulée de manière logique. Le raisonnement est correct. C’est le postulat de départ, la déclaration initiale de Matteo selon laquelle il n’y a que deux sortes de labradors, qui est faux. Il est donc possible pour Matteo d’aboutir à une conclusion erronée même si sa logique est techniquement bonne.

Sous l’angle de la preuve factuelle, si on peut prouver que le chien de couleur chocolat a pour parents deux labradors, on prouve factuellement que le postulat de Matteo est faux : il y a au moins trois types de labradors.

Il y a beaucoup d’occasions comme celle-ci pour commencer à rendre explicites les étapes logiques au cours des conversations quotidiennes avec votre enfant, et pour lui montrer qu’il utilise déjà la logique même s’il ne s’en rend pas compte. Cela permet de l’amener à réfléchir à sa propre pensée, et rend les sujets de la logique et du raisonnement moins intimidants.