de 5 à 9 ans
Gestion émotionnelle

de 5 à 9 ans
Gestion émotionnelle

7. Gérer ses émotions

En résumé:

Les parents ne devraient pas ignorer leurs enfants ni les faire taire simplement lorsqu’ils se comportent mal ou sont dépassés par leurs émotions. Ils devraient au contraire travailler avec eux à des stratégies pour y faire face et discuter par quel moyen ils pourraient exprimer leurs émotions plus calmement et de manière plus productive.

Comment aider nos enfants à gérer leurs émotions

Les émotions font partie de nous, il nous faut apprendre à les gérer et à les accepter. Pour aider un enfant à gérer ses émotions, il faut d’abord fixer des limites (par exemple, interdire de gaspiller la nourriture ou de mentir). Mais fixer des limites sur son comportement ne signifie pas fixer des limites sur ce qu’il ressent.

Vous ne pouvez pas empêcher votre enfant de se fâcher même si vous lui interdisez d’agir sous le coup de cette colère. L’envoyer dans sa chambre pour qu’il se calme ne l’empêchera pas d’être bouleversé et contrarié. Au contraire, en lui transmettant qu’il doit faire face à ses émotions tout seul, vous l’encouragez à les réprimer. Quand les enfants répriment leurs émotions, ils ne peuvent plus les gérer de manière consciente ce qui signifie qu’elles peuvent ressurgir à tout moment.

Un enfant en colère est non pas une mauvaise personne, mais une personne blessée. Lorsqu’un enfant perd le contrôle de ses émotions, c’est parce qu’il est submergé à ce moment-là..

Ces explosions, lorsque notre enfant semble totalement hors de contrôle, peuvent nous effrayer en tant que parents. En effet, à force de réprimer ses émotions, l’enfant ne parvient plus à les exprimer verbalement et la colère prend le dessus.

Ne pas reconnaître les émotions d’un enfant peut l’empêcher d’apprendre à se contrôler.

Conseils : Comment un enfant apprend-t-il à gérer ses émotions ?

Les enfants apprennent de nous. Quand nous crions, ils apprennent à crier. Quand nous parlons respectueusement, ils apprennent à parler respectueusement. De même, chaque fois que nous parvenons à contrôler nos émotions face à notre enfant, il apprend à réguler ses propres émotions.

Pour aider un enfant à gérer ses émotions, vous devrez lui expliquer clairement comment faire et en parler avec lui.

Même les enfants plus âgés ont besoin de se sentir connectés à leurs parents pour gérer leurs émotions. Quand nous remarquons que notre enfant a des difficultés à contrôler ce qu’il ressent, il est important de se reconnecter avec lui. Quand les enfants se sentent considérés et importants, ils deviennent plus coopératifs, et le sentiment de joie élimine les mauvais comportements.

La meilleure façon de rendre son enfant autonome est de lui faire confiance et de lui confier des missions et des petits défis.

Un enfant en colère est non pas une mauvaise personne, mais une personne blessée. Lorsqu’un enfant perd le contrôle de ses émotions, c’est parce qu’il est submergé. Contrôler ses émotions est au-delà de ses capacités à ce moment-là.

Si vous pouvez rester compatissant, votre enfant se sentira suffisamment en sécurité pour exprimer ce qu’il ressent. Si vous l’aidez à pleurer et extérioriser ses émotions, cette sensation d’être dépassé va disparaître, ainsi que sa colère et son agressivité. 

Estil important d’enseigner aux enfants un vocabulaire particulier pour exprimer leurs émotions ?

Bien sûr ! Mais n’essayez pas de forcer votre enfant à exprimer ses sentiments. Au lieu de cela, concentrez-vous sur l’acceptation de ses émotions. Cela lui apprendra que :

  • les émotions ne sont pas mauvaises, elles font partie de la richesse de l’être humain ;
  • même si nous ne pouvons contrôler tous les événements de notre vie, nous pouvons choisir notre manière d’y répondre et d’y réagir ;
  • lorsque l’on est à l’aise avec ses émotions, on les ressent profondément, puis elles se dissipent. Cela donne la sensation de lâcher prise et de réduire la pression.

Si vous lui enseignez activement ces leçons – et continuez à travailler sur le contrôle de vos propres émotions – vous verrez avec plaisir que votre enfant apprend à gérer ce qu’il ressent. Et au final, cela lui deviendra naturel.