de 10 à 12 ans
Naviguer sur internet

de 10 à 12 ans
Naviguer sur internet

8. Naviguer sur internet

En résumé:

Comme les jeux vidéos, internet peut poser de sérieux problèmes pour le développement cognitif de l’enfant. La publicité en ligne, les contenus inappropriés et la mauvaise information peuvent entraver les facultés critiques de l’enfant. Les parents doivent imposer des limites, garder un œil sur l’activité et les habitudes de leurs enfants, et passer du temps avec eux sur internet pour leur faire prendre de bonnes habitudes

Internet peut être un outil extraordinaire pour le développement des facultés critiques de l’enfant, mais, utilisé sans précaution ni réflexion, il peut vite se révéler toxique.

Tout ce qui a été dit sur les jeux vidéos peut aussi s’appliquer à différents aspects d’internet.

Des études montrent qu’un pourcentage important d’enfants a déjà visionné des vidéos pornographiques. Comme pour les jeux, ces vidéos peuvent devenir addictives et produire les mêmes effets sur la pensée critique et le raisonnement. Qui plus est, le visionnage à volonté de pornographie à l’âge de 10-12 ans trouble les enfants à un stade important de leur développement.

Un autre phénomène inquiétant est celui des chaînes personnelles mises à disposition par les créateurs de contenus vidéos. Certaines chaînes sont suivies par des millions de personnes parfois très jeunes. Une partie de ce contenu est ce qu’on pourrait qualifier de stupide, une autre inspire des conduites violentes, provocatrices et/ou irrespectueuses.

Internet est pour les nouvelles générations le lieu d’où sort la « vérité », c’est-à-dire le monde au-delà de leur expérience limitée. Les générations précédentes ont eu la même relation avec ce qu’ils voyaient à la télévision, mais internet a une puissance de diffusion, de ciblage et de réactualisation gigantesque.

Nous devons aider les enfants à apprendre à évaluer l’information en ligne en naviguant et en lisant attentivement, et en vérifiant les faits.

Le phénomène des « fake news » résulte de la conjonction de la puissance d’internet, des intentions malveillantes de certains acteurs et du manque d’éducation critique de ceux qui consomment l’information. C’est un problème croissant. Nous devons aider les enfants à apprendre à évaluer l’information en ligne en naviguant et en lisant attentivement, et en vérifiant les faits.

Un texte, une vidéo, une photo sont toujours mis en ligne avec un objectif précis. Nous devons en premier apprendre aux enfants, dès qu’ils commencent à utiliser internet, que le contenu en ligne n’est pas forcément vrai. Il faut le répéter sans cesse.

On doit apprendre à percevoir les différents degrés de crédibilité des sources d’information, et ela vaut aussi pour les adultes. Wikipedia ne doit pas être mis au même niveau que des références éducatives comme la Sorbonne ou le Collège de France. Il faut aussi enseigner aux élèves quels sont les sites fiables pour chaque domaine du savoir (science, technologie ou culture).

Il est également fondamental de surveiller quantitativement et qualitativement la navigation des enfants sur internet. Pour cela, les logiciels de contrôle parental sont nécessaires. Mais cela devient de plus en plus difficile, notamment à cause de l’usage des téléphones portables qui fournissent un accès total à internet. Il faut donc passer du temps à naviguer avec ses enfants pour leur donner l’exemple de saines habitudes de navigation. Les sites stupides, moqueurs, pornographiques et violents doivent être interdits.

Pour autant, nous ne devons pas perdre de vue qu’internet est aussi une magnifique opportunité pour développer les capacités critiques des enfants. Si les enfants sont bien guidés par les enseignants et les parents, ils y trouveront de nombreuses activités pour nourrir leur curiosité, se cultiver, rire, vivre des émotions artistiques ou autres. Ils peuvent aussi se divertir avec des vidéos sur l’art de la rhétorique et de la logique, qui n’est enseigné ni à l’école primaire ni au collège.

On trouvera donc sur internet de merveilleux contenus et de la méthodologie pour développer les facultés critiques et de raisonnement. Tout est question d’accompagnement par les adultes, qui doivent eux-mêmes remettre en question leur propre utilisation d’internet et leur propre application de leurs capacités critiques. On ne peut transmettre que ce que l’on connaît.

Voici quelques exemples de sites fiables diffusant du contenu éducatif :