13 ans et plus+
Introduction

13 ans et plus+
Introduction

Introduction

Développement du raisonnement critique chez les enfants de plus de 13 ans

Pour les enfants de 13 ans et au-delà, le raisonnement critique continue de se construire à partir des compétences acquises et des défis rencontrés lors des deux premiers stades du développement. Ces compétences doivent être renforcées au fur et à mesure que l’enfant mûrit.

Les quatre dimensions de base du raisonnement critique étudiées dans la première partie de ce guide (chez les enfants de cinq à neuf ans) restent pertinentes. Pour mémoire, elles sont :

  • le raisonnement critique fondé sur l’argumentation ;
  • le développement de l’estime de soi, fondement du raisonnement critique ;
  • la gestion des émotions, condition nécessaire au raisonnement critique ;
  • la norme sociale de raisonnement critique.

Nous avons aussi vu que de nouveaux éléments entrent en jeu entre 10 et 12 ans dans l’acquisition des compétences de pensée critique et de raisonnement. Ils sont tout aussi importants pour le développement du raisonnement critique chez le jeune adolescent :

  • le développement des facultés de raisonnement au-delà de l’argumentation ;
  • la puberté et ses implications en matière d’intérêts, d’estime de soi et de gestion des émotions ;
  • le monde numérique, à travers les jeux, internet et les prémices d’une nouvelle vie sociale ou pseudo-sociale (sur des réseaux sociaux ciblant les jeunes).

À ces problématiques se rajoute une nouvelle série de facteurs qui se matérialisent plus tard dans l’adolescence, alors que le système cognitif mûrit et que la vie sociale change. Ces facteurs vont augmenter massivement le potentiel critique des jeunes de 13 à 15 ans, tout en le limitant à certains égards. Ces facteurs sont :

  • le développement de la logique formelle, permettant des raisonnements de plus en plus complexes et abstraits ;
  • de nouvelles pressions sociales, dont une pression des pairs accrue et des craintes liées à l’intégration sociale. Les influences des groupes et des bandes, qui tendent à critiquer l’ordre social établi, peuvent aussi mener à la conformité des attitudes et des modes de pensée au sein du groupe ;
  • l’analyse critique des sources d’information et le renforcement des compétences interprétatives ;
  • le raisonnement critique dans les travaux de groupe, et en tant qu’élément de citoyenneté et de progrès social.

À partir de 13 ans, les adolescents commencent à acquérir et à appliquer les règles et les processus de logique formelle. La logique rudimentaire apprise aux stades précédents peut maintenant être affinée en enseignant aux adolescents une notation et un vocabulaire logique plus avancés, qui seront décrits dans les sections suivantes du guide. Il est important de garder à l’esprit , à nouveau, que le raisonnement critique va bien au-delà de la logique, et offre des outils à appliquer plus largement aux débats et à l’information que l’on rencontre dans la vie quotidienne.

Au cours des années d’adolescence, la pression sociale s’accélère ; avec internet et les réseaux sociaux, cela va plus vite et plus fort que jamais. Comme nous le verrons dans la section 2, le raisonnement critique peut se révéler une ressource précieuse pour les adolescents pour les aider à faire face aux pressions et à résister à la « pensée de groupe » qui se manifeste facilement dans les groupes sociaux, que ce soit en ligne ou dans la vie réelle. Le raisonnement critique peut aussi jouer un rôle pour aider les jeunes adultes à choisir et poursuivre leurs objectifs débutants, en élaborant des plans à long terme et des méthodes. Au final, le raisonnement critique est un outil indispensable pour aider les jeunes à comprendre et analyser la masse d’informations qui les bombarde désormais.