13 ans et plus
L’esprit critique

13 ans et plus
L’esprit critique

7. L’esprit critique

En résumé:

La véritable pensée critique nécessite des connaissances de base. Les parents doivent aider leurs enfants à acquérir un savoir approfondi pour leur donner confiance ainsi que la capacité de remettre des sources en question et d’éviter une soumission irréfléchie à l’autorité.

La culture générale est aussi un puissant outil pour rester critique et sceptique face au flux d’informations. Elle permet de recouper les informations et de vérifier si une nouvelle donnée semble compatible avec ce que l’on connaît déjà.

Par exemple, si on essaie d’évaluer les débats au sujet de la récession causée par la crise financière mondiale de 2008, il pourrait être utile de connaître l’histoire des tentatives de stimuler la croissance économique grâce à la dépense publique, et en particulier les mesures prises pendant la Grande Dépression des années 1930. Les citoyens initiés à l’histoire sont bien plus armés que les autres pour évaluer et critiquer les propositions faites par les hommes politiques et les économistes de leur époque.

La culture générale permet également de ne pas sacraliser les sources, mêmes les plus sérieuses, sachant qu’une réflexion approfondie peut souvent ébranler les idées reçues.

Par exemple, dans sa théorie de la relativité générale, Albert Einstein a remis en cause la théorie de la gravitation universelle de Newton, alors que cette dernière avait apparemment été confirmée par un grand nombre d’expériences et d’observations. La culture générale d’Einstein et son indépendance d’esprit lui ont permis de postuler que la gravité était non pas une simple force mais une déformation de l’espace-temps au voisinage des astres. Depuis, des prédictions astronomiques observationnelles indépendantes ont toujours abondé dans le sens de la théorie de la relativité générale.

Considérer certaines sources comme sacrées peut être aussi dangereux qu’accepter sans critique tout ce qui vient d’internet ou d’ailleurs. C’est le même phénomène que l’on retrouve quand des livres religieux sont interprétés comme légitimant la violence ou l’intolérance.

L’interprétation d’une information, tout comme sa contextualisation culturelle, sociale, géographique et historique, sont indispensables à la formation d’un esprit critique. Mais penser de manière critique est difficile. Cela demande de l’entraînement, ainsi que des connaissances de base, pour déterminer la fiabilité d’une source, sachant que cette détermination n’est jamais ni absolue ni définitive.

Ces exemples montrent que si l’on doit éduquer les adolescents à vérifier leurs sources, il faut faire attention à ne pas accorder de crédit permanent et définitif aux informations ou connaissances, même si elles proviennent d’une source apparemment très fiable. Le raisonnement critique, tant qu’il ne mène pas au doute permanent ou à la paranoïa, est une véritable manière de vivre, permettant le progrès et la liberté.